• Tableaux à l'huile
  • Peintre aquarelliste
    Tableaux Aquarelle
  • Trompe l'il
  • Festival regARTS

Gabriel KLEIN présente Festival RegARTS regARTS 2013

regARTS 2013

Affiche_netregARTS 2013

du 6 au 28 juillet 2013 inclu

regARTS européens


Cette quatrième édition des rencontres artistiques de Dabo s’ouvre sur des horizons nouveaux.

invitationhd-1500Contrairement aux années précédentes, consacrées au trompe-l’oeil, cette nouvelle exposition propose d’emmener les visiteurs aux pays des rêves et de l’imaginaire.
Pour ne pas lasser les visiteurs, les organisateurs renouvèlent le thème pour se consacrer au réalisme fantastique.

L’invité d’honneur, Michel BARTHELEMY, peintre belge est un maître du genre.

Il a développé une créativité originale sous forme de visions poétiques, symboliques et métaphoriques. Ses paysages imaginaires sont plutôt un regard intérieur sur des lieux qui s’ouvrent à l’immensité et l’infini et sur le pouvoir de création illimité et perpétuel de la nature.
C’est un grand peintre, passionné, amoureux du travail bien fait.

Il sera entouré des peintres :

Günter BAUS, Peter BECKER, Michelle BURNIER-FRAMBORET, Hélène CREMMEL, Michel FILLETTE, Martine GANIVET, Nicole GILLES-MESTRE, Jean-Jacques HAUSER, Evelyne HEIMBURGER, Dominique HESSE, Danièle JOLY, Alain KLEIN, Antoine KLEIN, Nadia MACHAUX, Slawa PRISCHEDKO, Viktoria PRISCHEDKO (deux aquarellistes russes au talent exceptionnel), Michelle SCHMITT, Jean-Christoph SCHOEN, Patrick SIMON, Roberts SCHOULER, Roland ZINCK et le sculpteur Paul SCHNEBELEN avec des sculptures animées qui égayeront par leur rythme les oeuvres peintes ainsi que la place du village.

Une exposition qui permettra à chacun de trouver un instant de détente et de beauté dans la grisaille du quotidien.

 

 

L' invité d'honneur

Michel BARTHELEMY : Autobiographie

 

Je suis né en 1943 en Lorraine belge, dans une sorte de village de "hobbits" où chacun connaît chacun, ce qui crée un équilibre précaire entre avantages et inconvénients.  J'habite maintenant à Arlon, le chef-lieu de la province de Luxembourg, cité romaine et la plus ancienne ville de Belgique.

Comme tous les enfants, j'ai commencé à dessiner dès que j'ai pu tenir un crayon, contrairement à la plupart, je ne l'ai jamais abandonné comme un jouet devenu dérisoire pour le remplacer par des jouets considérés comme sérieux et adaptés à l'âge qu'on appelle adulte. Après de ternes études en gréco-latine chez les pères, j'ai suivi la voie marginale des arts plastiques, passion que j'ai essayé de transmettre par la suite en accompagnant des jeunes qui se sentaient appelés vers le même chemin de vie.

Ma carrière de professeur s'est terminée en 2003. Depuis, je prends le temps de me consacrer presque exclusivement à la peinture, ce qui me permet d'honorer mon imaginaire avec plus de fidélité et plus de liberté que pendant ma carrière d'enseignant. J'expose régulièrement, en Belgique mais surtout dans différentes régions de France : Mont-Dore dans le Puy-de-Dôme, Pau, Saint-Léonard-de-Noblat près de Limoges, La Couronne, Lamballe en Bretagne, à « Art en Capital » au Grand Palais à Paris... mais aussi au Palais Palffy, le musée d’art fantastique de Vienne, à Karlsruhe…
J’organise également une biennale des arts de l’imaginaire, Faerie, à la Maison de la Culture d’Arlon, l’occasion pour vingt-cinq artistes internationaux de se faire connaître, de se rencontrer et de nouer des amitiés.

Mes premières peintures se situaient déjà dans cette mouvance qu’on peut qualifier de réalisme fantastique, une nécessité intérieure dont quelques expériences abstraites et expressionnistes ne sont pas parvenues à me détourner.

Cette tendance revêt dans mon travail deux aspects complémentaires qui se manifestent l’un par le paysage, l’autre par le portrait. Par le paysage je traduis mon émerveillement devant le pouvoir de création incessante que détient la nature. Les lieux ne sont pas décrits de manière extérieure ainsi que le ferait mieux que moi l’objectif d’un appareil photographique, mais avec le regard intérieur, celui qui grâce à la distance du souvenir et s’insinuant à travers le filtre de la sensibilité ne retient que l’essentiel.

Je me sens surtout attiré vers des lieux qui ouvrent à l’immensité comme autant de tremplins vers le cosmos, vastes étendues, océans, montagnes… ceux qui « rappellent à l’homme sa verticalité ».

Les portraits sont sarcastiques quand ils mettent en scène des personnages gonflés d’orgueil et de vanité, il se font tendres devant des êtres habités par la passion de leur œuvre, la plupart du temps amoureux du travail bien fait. C’était il y a bien longtemps avant le temps du travail vite fait.

Michel Barthélemy

Voir sur le site : Potins d'Arts

"Get the Flash Player" "to see this gallery."

A voir le site de l'artiste

www.mon-louvre.be


du 6 au 28 juillet 2013 à DABO (Moselle).

 

 

 

Revue de Presse

regard2013_RL-900 PDF-Edition-Page-2-sur-16-Sarrebourg-du-10-07-2013-728
PDF-Edition-Page-24-sur-34-Sarrebourg-du-30-07-2013-600

 

Se rendre au festival regARTS 2013

 

 

Tracez votre itinéraire

De    :  ou 

Vers :  ou